En matière de création de sites internet, il est nécessaire de faire un rapport faisant état des coûts du site en question, que ce soit un site en création ou en refonte. Il est souvent difficile de faire le rapprochement entre les coûts. Le plus compliqué est surtout de comprendre les termes techniques qui sont souvent difficiles à saisir. Cet article apporte quelques points pour décrypter un devis de création de sites.

Les éléments basiques à savoir

Malgré la diversité des devis de création de sites, il faut savoir que ces derniers sont structurés en deux volets. La première partie est consacrée à la création du site et la seconde à son fonctionnement. Ainsi, pour lire un devis, vous devez vous assurer de bien identifier ces deux volets.

Chaque volet regroupe des sous-partis qui traitent un aspect du site bien déterminé (graphisme, hébergement). Il convient alors de vous assurer que le prestataire a respecté vos demandes. En second lieu, mettre l’accent sur les termes techniques.

Vous n’êtes pas trop à laisse avec les termes techniques ? Assurez d’avoir un dictionnaire ou dites à l’avance à votre prestataire de vous fournir une fiche récapitulative de l’ensemble des termes techniques et leurs définitions.

Le développement du site

Vous devez identifier le montant du site qui varie selon l’architecture. Un site vitrine n’a pas le même prix qu’un site complexe. Plus le prestataire met du temps, plus le coût devient élevé. Il est donc nécessaire de connaître les principales offres du marché d’après leur devis pour mieux faire votre grille de lecture.

  • Vous avez opté pour un package (des sites internet reposant un noyau) ? Ces sites sont moyens coûteux et vous pouvez les personnaliser à souhait.
  • Les éditeurs : ce sont des sites de base réalisés par des ingénieurs et qui peuvent être personnalisés selon vos besoins. Le devis est chiffré de manière forfaitaire selon les fonctionnalités que vous choisissez. Toutefois, le fournisseur garde ces droits d’auteur.
  • Les offres sur mesure : le devis est réparti entre plusieurs intervenants (chef de projet, développeur, architecte) donc plus chers.

Pour sa part, le graphisme est souvent découpé en sous-catégorie (création de logo, widget, etc.) et il prend une partie importante des devis. Il est chronophage et le forfait est calculé par jours.

Planning, herbagement et maintenance

  • Le planning

Chargé par le chef du projet, il met l’accent sur les compétences qui intervient sur le site. Il tient compte de l’avance du projet au client. Son coût est calculé sur la base de forfait par jour.

  • L’hébergement

Le prix dépend du volume de données que vous désirez héberger. Plus celui-ci est important, plus le coût devient élevé. Il dépend également du nombre de bandes passantes que vous désirez. Sachez que ce dernier impactera le trafic du site.

  • La maintenance

Chaque site a besoin de deux types de maintenance : une corrective et une évolutive. La maintenance corrective permet de corriger les erreurs rencontrées par le site dans le temps. Celle évolutive permet de suivre le site dans le temps à travers les mises à jour et autres. Il convient ici de savoir que cette tâche est facturée de manière forfaitaire. Souvent, le coût évolue dans le temps.