La fin involontaire d’un contrat de travail permet de bénéficier des allocations chômage. L’allocation chômage ou “ARE” (allocation d’aide au retour à l’emploi) est une indemnité servant à aider l’ancien salarié pour subvenir à ses besoins durant sa période de recherche d’emploi. Nous allons découvrir ici, comment les calculer et qui peut en bénéficier.

Le calcul des allocations chômage

Il est important de savoir que les allocations chômage sont basées sur le salaire journalier, c’est-à-dire sur l’addition de vos salaires divisée par 365 jours, primes incluses. Ainsi, les salaires des douze derniers mois précédant le dernier jour travaillé seront utilisés. Par contre, les jours d’absence non payés par l’entreprise (maladies) seront déduits du nombre de jours travaillés. Si le salarié a eu une activité réduite pendant cette période de référence, la période de référence sera décalée suite à l’accord du 19 février 2009. Il existe donc deux méthodes de calcul de l’allocation chômage sur la base journalière suivante :

  • 40,4% du salaire journalier de référence + 11.92 euros.
  • 57,4% du salaire journalier de référence.

Le montant le plus élevé sera choisi entre ses deux calculs. Il est à noter que l’allocation ne pourra être inférieure à 27,25 euros ou supérieure à 75% du salaire journalier de référence.

Les critères pour percevoir des allocations chômage

Pour percevoir les indemnités du chômage, il faut avoir cotisé assez longtemps, mais il faut aussi :

  • Perte involontaire de l’emploi : licenciement, rupture conventionnelle, fin de CDD, démission légitime au regard de l’assurance chômage.
  • Inscription au Pôle emploi comme demandeur d’emploi.
  • Recherche active d’un emploi.
  • Avoir moins de 60 ans et être apte physiquement à travailler.
  • Affiliation à l’assurance chômage pendant une durée minimale de 122 jours ou de 610 heures de travail au cours des 28 mois précédant la fin de contrat pour les moins de 50 ans et au cours des derniers 36 mois pour les 50 ans et plus.
  • Lieu de résidence dans le pays de la demande d’allocation.

Nouvelle indemnisation chômage

Le salarié (s’il est privé d’un emploi involontairement) peut avoir droit à une nouvelle indemnisation à condition que la perte du nouvel emploi soit naturellement postérieure à la perte de l’emploi précédent qui lui avait donné droit à ses indemnités chômage.

L’allocation de retour à l’emploi “ARE” représente une source de revenus bien importante pour un ancien salarié, il en aura besoin pour ne pas être en difficulté et pour rebondir. Afin de percevoir ses droits de chômage, il doit impérativement savoir comment calculer ses indemnités, et grâce à Internet on retrouve différents calculateurs d’allocations chômage en ligne fiables qui peuvent aider à les calculer.

Une petite lecture ?